Rencontre d’amitié avec la fondation Casa Rafael à Buenos Aires

Dans le cadre d’un partenariat et d’un enrichissement mutuel, art-projets a fait un séjour à Buenos Aires auprès de la fondation Casa Rafael.

Cette fondation créée en 2006 par une française, Christine Pintat, travaille avec les enfants des rues du quartier de la Boca à Buenos Aires sur le concept de la résilience par l’art. L’équipe de Christine Pintat comprend une dizaine d’intervenants : psychologues, animateurs et travaille avec les artistes locaux.

L’équipe propose en soirée dans une salle au-dessus de la caserne des pompiers de la Boca, séparée par des parois mobiles, des espaces artistiques aux enfants du quartier qui vivent principalement dans la rue. Casa rafael organise des spectacles avec des artistes et ces enfants, ces spectacles sont joués dans différents lieux de spectacle de Buenos Aires.

« Nous avons pris le bus  près de la rue Carlos Calvo dans le quartier de San Telmo pour nous rendre en soirée dans le quartier de la Boca, pour 17 heures ; il y avait Christine Pintat, une psychologue française, et trois animatrices d’atelier. Arrivés à la Boca nous avons parcouru le chemin à pied,  de l’arrêt de bus à la caserne des pompiers. Tout au long du parcours les façades des maisons peintes du quartier ne cachent pas la misère ambiante, les habitants ici résident dans des « conventillos » une seule pièce occupée par toute la famille. La rue est défoncée et de chaque côté les portes d’entrée entrouvertes donnent accès à des intérieurs sommaires.  Au cours de notre marche, nous rencontrons des enfants et des adolescents, certains connus de l’équipe car habitués aux soirées et d’autres en bandes  hostiles dont Christine nous demande de nous écarter. Arrivée à la caserne des pompiers, l’équipe monte à l’étage, c’est ici dans une grande pièce aux murs délabrés que se tiennent les activités de Casa Rafael. Le psychologue de l’équipe est déja là, assis vers l’entrée, c’est le pilier de la fondation, les adolescents lui parlent en confiance, il travaille ici, dans la rue, dans les familles. Des  cloisons mobiles ont été installées pour séparer les espaces et les enfants sont arrivés, une cinquantaine, les plus jeunes se sont répartis dans les espaces et les adolescents moins nombreux sont restés auprès du psychologue….La soirée est coupée par un goûter, souvent le seul repas de la journée pour certains enfants.

Ce fût ma première soirée à Casa Rafael, soirée que j’ai passée à essayer d’ajuster mes représentations à ce que je trouvais et à ce que je voyais, l’impression que l’équipe par sa seule présence structurait un vide vertigineux, vide de tout, de repères, de  sécurité,  d’être…sentiment  de  violence ambiante, prégnante, violence dans les regards de la rue,  dans la précarité du lieu, dans les mots, dans l’agitation des enfants….qui tranchait  avec le calme et la certitude de ces femmes et de cet homme là ce soir pour les jeunes…. »    Guy Vincent président de l’association art-projets.

deux liens sur les spectacles de Casa Rafael.

Spectacle CASA RAFAEL 1

Spectacle CASA RAFAEL 2

 

 

 

 

Comments are closed.